Alpes Maritimes : des trajets de covoiturage à 1€

Bus & Car Bus & Car - il y a 6 mois

L'opération est subventionnée par le département des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis, la Métropole Nice Côte d’Azur, la Communauté de la Riviera Française, la Communauté d’Agglomération des Pays de Grasse, la Région Provence-Alpes-Côte-D’azur, et l'Ademe © DR

Klaxit aux manettes. Lauréat de l’appel à projet « solutions de covoiturage dynamique dans les Alpes-Maritimes » en avril dernier, Klaxit a lancé dans ce département une nouvelle offre de financement des trajets en covoiturage.

Dans tout le département, les habitants pourront aller travailler en covoiturage pour 1€, soit le prix d’un ticket de bus. Les conducteurs seront quant à eux indemnisés grâce au soutien du département et de ses partenaires régionaux, à hauteur de 3€ par passager pour un trajet de 30km, soit par exemple 240€/mois pour un covoiturage régulier avec 2 passagers. L’offre visant les trajets domicile-travail, celle-ci est limitée à 2 trajets par jour dans la limite de 40km par trajet. « Les horaires de travail ne changent pas et les conducteurs ne modifient pas leur habitudes, ils font un détour au maximum de 5 minutes », précise Baptiste Rogé, responsable développement de Klaxit.

Masse critique. Afin d’atteindre rapidement un nombre d’utilisateurs suffisant pour créer un réseau de covoiturage dense à travers le département, Klaxit va s’appuyer sur son cœur de cible habituel, les entreprises et gros bassins d’emplois. L’offre dédiée aux entreprises de Klaxit combine un abonnement avec des avantages spécifiques (covoiturage de confiance entre collègues, réduction des frais de gestion, interface de reporting pour piloter le projet) et la méthodologie Klaxit d’accompagnement au changement de mobilité pour animer et valoriser la démarche en interne. «Klaxit ne se résume pas à une application. Nous venons sur place pour communiquer sur le covoiturage, ce qui permet d’obtenir jusqu’à 20% d’adhésion parmi les salariés. En 8 semaines, nous atteignons une masse critique et 80% des inscrits trouvent des covoitureurs pertinents sur leurs trajets et à leurs horaires», souligne ainsi Baptiste Rogé. La startup totalise actuellement 150 entreprises clientes en France, dont «un quart du CAC40». Elle compte déployer sa solution dans les 50 plus grandes villes de France d’ici 2020, avec une présence à l’international.

GRÉGOIRE HAMON

Source : http://www.busetcar.com/alpes-maritimes-des-trajets-de-covoiturage-a-1e/

Partager

Laisser un commentaire :