Le TGV Toulouse-Paris fait bondir les chiffres de la SNCF

La dépêche La dépêche - il y a 2 mois

350 000 voyageurs supplémentaires en un an entre Toulouse et Paris./ DDM

La SNCF a annoncé que le trafic voyageur au départ de Toulouse avait bondi de 60 % depuis la mise en service du tronçon Tours-Bordeaux il y a un an.

Depuis son lancement le 2 juillet 2017, le TGV Océane, à raison de 3500 sièges chaque jour au départ de Toulouse, a enregistré une hausse de fréquentation de 60 %. «Un record» selon Gwendoline Cazenave, directrice du TGV Atlantique qui, lors d'une conférence de presse hier, a comparé les modes de transport : «C'est comme si 22 A 320 décollaient de Matabiau pour atterrir à Montparnasse».

Plus d'un million de voyageurs ont emprunté ces nouvelles rames Océanes, confortables et dotées de la wifi gratuite, qui relient, au mieux, le cœur de la ville rose à celui de la capitale en 4 h 08 depuis la mise en service du tronçon Tours-Bordeaux en juillet 2017.

Si ces résultats sont, en partie, liés à la politique tarifaire de la SNCF, «compétitive par rapport à l'avion», ils apportent de l'eau au moulin des défenseurs de la LGV Bordeaux-Toulouse[2], un tronçon dont les études ont montré qu'il permettrait de rentabiliser la ligne Paris-Toulouse via Bordeaux et de renforcer l'intermodalité. À cet égard, Jacques Rascol, directeur régional des TER, a insisté sur l'effet sur les TER avec une augmentation des correspondances de près de 9 % en Occitanie.

Gwendoline Cazenave voit également dans ces chiffres un «succès pour la mobilité durable». «TGV Océane génère 24 fois moins d'émissions de CO2 par passager qu'en avion 19 fois moins qu'en voiture et 9 fois moins que le covoiturage» a-t-elle affirmé.

Si elle n'a pas précisé quelles parts de marché le rail avait pris sur les navettes Air France entre Toulouse et Paris-Orly, elle a cependant annoncé une croissance de 80 % des voyages pour motif professionnel depuis le lancement. «Les voyageurs d'affaires apprécient de bénéficier d'un véritable bureau embarqué et connecté, de pouvoir aussi commander en ligne de la restauration pour un service prioritaire au bar» a-t-elle fait valoir. Pour continuer à aller chercher du trafic, la SNCF va poursuivre sa politique tarifaire attractive, avec des prix variant de 25 € à 49 €, des offres spécifiques pour les jeunes qui représentent un tiers des voyageurs, quelques bons plans pour cet été (lire ci-dessus). À Toulouse, ils sont nombreux à estimer que ce «succès populaire» devrait être amplifié si le tronçon Toulouse-Bordeaux, qui mettrait Toulouse à un peu plus de trois heures de Paris, voit le jour.


Source : https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/26/2825222-tgv-toulouse-paris-fait-bondir-chiffres-sncf.html

Partager

Laisser un commentaire :