Nouvelle-Aquitaine : le Landais Renaud Lagrave élu président du Syndicat mixte intermodal

SudOuest.fr SudOuest.fr - il y a 28 jours

Renaud Lagrave, président du Syndicat mixte né le 1er juillet.STEPHANE LARTIGUE

Le nouveau syndicat en charge de la mobilité dans la Région a tenu sa première réunion ce lundi après-midi. L’élu landais a été élu à la présidence.

Il faut être audacieux pour organiser l’installation officielle du nouveau Syndicat mixte intermodal de Nouvelle-Aquitaine (Smina) quelques heures après le sacre mondial de l’équipe de France de football[1]. Mais le calendrier était établi longtemps avant que les Bleus décrochent leur deuxième étoile.

D’ailleurs, s’il y a un point commun à chercher entre les deux événements, c’est le mot collectif, utilisé aussi bien par l’entraîneur des Français, Didier Deschamps, que par Renaud Lagrave, le vice-président du Conseil Régional, délégué aux transports, qui, ce lundi après-midi, au terme d’une réunion de la durée d’une mi-temps au football, a été élu président du Syndicat mixte dont la naissance officielle date du 1" juillet à la préfecture de Région.

Collectif, parce que ce Smina (qui changera prochainement de nom) regroupe actuellement 22 collectivités autour de la Région, chef de file pour la compétence  transports, et que tout le monde y sera traité sur le même pied d’égalité. "Le Syndicat pourra monter à 29 collectivités, précise Renaud Lagrave. Certaines vont nous rejoindre, comme la Coban (Bassin d’Arcachon Nord), d’autres préfèrent attendre, comme l’agglomération de Pau par exemple." Selon la future loi Mobilité, examinée à la  rentrée, d’autres intercommunalités plus rurales pourraient prétendre à siéger au Smina. "Ce sera à condition que la loi leur délégue la compétence transports", précise Renaud Lagrave.

Un seul titre de transport

Le Smina a donc pour seul objectif de répondre en mode groupé aux problèmes de mobilité que connaissant les habitants de la Région en raison d’une utilisation massive de la voiture, faute de réponse satisfaisante apportée par les transports collectifs. Un souci chronique qui peut et doit être amélioré par une meilleure coordination des services de transport, une information voyageurs et une tarification multimodales. "À terme, il faut qu’il n’y ait qu’un seul titre de transport pour un voyageur voulant aller de La Rochelle à Mont-de-Marsan par le TER puis par car interurbain mais cela vaut aussi pour le tramway à Bordeaux ou une navette fluviale."

Renaud Lagrave souhaite que les choses aillent vite. "Beaucoup de choses ne relèvent que de l’informatique et ne sont donc pas compliquées à mettre en route. Pour le reste, le Syndicat doit être agile et ne pas devenir une armée mexicaine."

Le budget d’1,7 million d’euros est abondé par les différentes collectivités selon leur représentation et leur population. A ce titre, la Région reste la principale contributrice avec la moitié de l’enveloppe à elle seule.

Benoît Lasserre

Source : https://www.sudouest.fr/2018/07/16/nouvelle-aquitaine-renaud-lagrave-elu-president-du-syndicat-mixte-intermodal-5237222-4755.php

Partager

Laisser un commentaire :