Roissy-Pays-de-France : l’agglomération verse 2,5 M€ d’aide pour les transports scolaires

Le Parisien Le Parisien - il y a 3 mois

Sur le territoire Roissy-Pays-de-France, 20 000 collégiens, lycéens et étudiants bénéficient d’une aide au transport scolaire délivrée par l’agglomération. LP/A. C

Le dispositif concerne 20 000 jeunes de 42 communes.

C’est une aide non négligeable pour les collégiens, lycéens et étudiants de moins de 26 ans, qui peuvent d’ores et déjà en faire la demande. Depuis sa création, la jeune communauté d’agglomération de Roissy-Pays de France verse une subvention d’aide au transport scolaire. « C’est un dispositif qui existait déjà sur l’ancienne intercommunalité Roissy-Porte-de-France et qui a été étendu à toute la communauté d’agglo, détaille-t-on du côté de la collectivité. En 2017, sur les 42 communes, nous avons versé 2,5 M€. Cela a concerné 20 000 élèves ».

La demande de participation financière fonctionne pour trois cartes, l’Imagine R, la scolaire bus lignes régulières et la Scol’R disponible uniquement côté Seine-et-Marne. « Toutes les familles, peu importe leur revenu, peuvent prétendre à cette aide, détaille-t-on à l’agglomération. Notre objectif est de ne pas faire de distinction et de donner un coup de pouce à tout le monde. » Pour autant, les montants versés ne sont pas les mêmes selon que l’élève soit boursier ou non. La contribution de l’agglomération peut aller jusqu’à 81 € pour un collégien, 179 € pour un lycéen. Cette participation, complétée par d’autres dispositifs d’aide, permet à certaines familles de ne rien débourser pour la carte de transport scolaire.

Steven, 18 ans, fraîchement bachelier, fait partie des 20 000 élèves subventionnés. « Ma mère avait fait la demande pour la dernière rentrée scolaire, indique le jeune homme qui étudiait en Terminale au lycée Jean-Jacques-Rousseau à Sarcelles. Elle a appris l’existence de cette aide par hasard, en allant à la mairie de Sarcelles. C’est dommage qu’il n’y ait pas plus d’information. Il faut faire plus de publicité. » Cette année, sa famille compte bien demander une nouvelle participation de l’agglomération. « Je ne sais pas quel va être le montant donné, quoi qu’il en soit, ça sera intéressant. Je dois payer 75 € par mois un passe Navigo, aucune aide n’est négligeable. Surtout qu’on paie cher des transports en commun qui ne sont pas fiables… »

Cette année, aucune date de limite de dépôt de dossier n’est mise en place. « On s’est rendu compte que ça pouvait pénaliser les élèves en études supérieures et les étudiants qui s’installent sur le territoire en cours d’année, explique-t-on à l’agglomération. Attention, les demandes d’aides sont à déposer en mairie. »

Maïram Guissé

Source : www.leparisien.fr

Partager

Laisser un commentaire :