Concarneau. Lignes de bus : du changement pour la rentrée

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 18 jours

Concarneau Cornouaille Agglomération et le service Coralie ont annoncé, ce vendredi, les changements pour la rentrée 2018. | OUEST FRANCE

À compter du 3 septembre, le réseau de bus Coralie connaît une réorganisation dans toute l'agglomération de Concarneau. Contrats, tarifs, lignes et équipements : tout savoir sur ce qui vous attend à la rentrée.

Cela faisait quelques années qu’elle se préparait : la grande réorganisation du réseau de bus Coralie est pour cette rentrée, avec son lot de changements dans les habitudes de déplacement. Dès le 3 septembre, les transports publics reprendront dans les neuf communes de l’agglomération autour d’un contrat unique.

Les différents contrats jusque-là en vigueur, pour les bus à la demande, les contrats urbains et les scolaires sont fusionnés en un : ce qui veut dire que, dès lundi, chaque souscription ouvrira aux usagers des bus Coralie 100 % des services. « Les services urbains, les services de plages l’été mais aussi, il ne faut pas l’oublier, les services scolaires que tout un chacun peut emprunter », rappelle François Besombes, vice-président en charge des transports à Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA).

Une harmonisation des tarifs
Cette fusion des contrats permet également une harmonisation des tarifs. Ainsi, dès le 3 septembre, les seules différenciations se feront désormais selon l’âge et la condition sociale.Les jeunes (moins de 25 ans) bénéficieront d’un tarif préférentiel : 180 € à l’année ou 18 € par mois sur 10 mois (les deux mois d’été étant gratuit). Pour les 25-65 ans, le contrat s’élèvera à 302,50 € par an ou 30,25 € par mois sur 10 mois. Les seniors eux seront à 250 € l’année. Enfin, un tarif social est également proposé sous condition de ressource, avec 55 % de réduction sur les cartes.

Modification des lignes
Qui dit réseau réorganisé, dit modification des parcours et des lignes et donc bouleversement des habitudes. Si tous les arrêts continueront à être desservis, il est possible que les horaires aient changé à l’endroit où vous preniez habituellement votre bus, ou que le numéro de ligne ait été modifié. « Si cela fait déjà quatre ou cinq mois que nous communiquons régulièrement sur les nouveaux horaires, lundi sera le jour de la mise en pratique, conçoit François Besombes. Nous avons conscience que ce changement des habitudes pourra être gênant ou compliqué pour certains, c’est pourquoi nous mettons en place un dispositif d’écoute pour accompagner les usagers. »

L’agglomération et Coralie annoncent un renforcement des effectifs sur le réseau pendant tout le premier mois pour mener à bien une démarche explicative. « J’encourage tous ceux qui se trouvent face à des difficultés à appeler les agences Coralie qui pourront les orienter et décrypter avec eux les changements de ligne et les correspondances », souligne le vice-président en charge des transports, qui assure que CCA et Coralie sont aussi ouverts aux signalements si des manques ou des problèmes doivent être indiqués.

Deux nouvelles lignes apparaissent : la ligne 5 qui desservira le secteur du Cabellou au départ du Porzou et la ligne 6, pour le secteur des Sables blancs et de Lanadan (jusqu’au camping des prés vert). Les deux lignes structurantes du réseau, la 1 et la 2, verront leur cadencement renforcé.

Vers des transports plus verts ?
Outre les réponses sociales et touristiques que doivent apporter les transports en commun, CCA et Coralie soulignent l’importance des enjeux environnementaux. « Il faut que nous soyons à l’avant-garde : proposer une alternative au mode de déplacement individuel qui soit séduisante mais aussi réfléchir au transport de demain », assure François Besombes. 80 % du parc de car inter-urbains a été renouvelé pour répondre aux normes environnementales (les nouveaux bus correspondant aux normes euro 6 ou euro 5), selon Alain Roué, président du réseau Océlorn, en charge des bus Coralie.Un véhicule hybride sera également testé en octobre pour, selon le souhait de François Besombes, « rebattre les cartes en termes de déplacement ». Une promesse qui devra passer l’épreuve de la rentrée.

Alice Raybaud

Source : www.ouest-france.fr

Partager

Laisser un commentaire :