Un simulateur pour apprendre à conduire

Le Telegramme Le Telegramme - il y a 20 jours

Emmanuel Marsura, formateur essaye le simulateur de conduite.

Le centre Afpa de Loudéac vient de se doter d’un nouveau matériel pédagogique : un simulateur pour conducteurs routiers. Un outil qui se révèle bien utile.

L’Agence pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) accueille chaque année 1 800 stagiaires sur son site de Loudéac. Ce sont pour la plupart des demandeurs d’emploi, des salariés en provenance de tout l’Ouest. Le centre propose des formations qualifiantes dans plusieurs domaines : mécanique, réparation auto et poids lourd ; conduite routière (marchandises et voyageurs) ; l’exploitation et le logistique transport. Un espace ressource emploi pour l’aide au placement, un accompagnement social complètent le dispositif mis en place. Et pour ceux qui viennent de loin, il existe un service hébergement qui compte 200 places. 

Pour les besoins de formation

Le centre Afpa vient de se doter d’un nouveau matériel : un simulateur de conduite de poids lourd. « Il répond aux exigences de la directive européenne sur la réforme de la formation qui permet son utilisation sur les formations en conduite, explique la direction. Il est spécialement conçu pour les besoins des futurs conducteurs ». Ce simulateur aura plusieurs fonctions. Il permettra aux débutants de s’approprier les premières notions de conduite en évitant un apprentissage sur route. « Pour une formation de chauffeur routier sur porteur, par exemple, cinq heures de conduite sur les vingt heures obligatoires pourront avoir lieu sur le simulateur », poursuit Claudia Dosset, assistante de direction. L’outil sera utilisé également dans le cadre de la formation continue obligatoire (FCO) des salariés ou pour tester les candidats. « Ce test de conduite permettra de voir comment la personne se comporte », ajoute Stéphane Lemaître, coordonnateur. « On s’en servira aussi lors d’événements comme les portes ouvertes, la découverte des métiers ou lorsque des personnes intéressées veulent se renseigner sur le métier de conducteur routier », détaille Claudia Dosset. 

Toutes les conditions de circulation

Concrètement, le simulateur a tous les équipements d’un camion. Il se rapproche de l’univers d’une cabine. Il est dynamique, dispose de points d’appuis pour une montée dans le poste, qui comporte un volant et un siège pneumatique réglables. L’engin reproduit les conditions réelles de conduite. L’apprenti routier peut se retrouver au volant de son véhicule, de jour comme de nuit, par temps de brouillard, en ville ou en campagne, dans les bouchons, sur une route glissante… Comme dans la réalité ! « Ainsi en allant moins sur le réseau routier, nous limitons notre empreinte carbone et contribuons à notre échelle à la préservation de l’environnent », conclut l’assistante de direction.

Source : https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/loudeac/transport-un-simulateur-pour-apprendre-a-conduire-29-09-2018-12092817.php

Partager

Laisser un commentaire :