Le GNV s'invite aux 3e Assises Nationales des Carburants Alternatifs

Gaz-Mobilité Gaz-Mobilité - il y a 1 mois

Organisé le 15 novembre prochain dans les locaux de l’ADEME, à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), l’événement réunira toutes les filières alternatives pour une journée d’échanges qui placera le GNV au cœur des débats.

Quelle énergie choisir ? Pour quel usage ? Avec quelles contraintes et sous quelles conditions ? A l’heure de la mise en place des premières Zones à Faibles Emissions (ZFE), des obligations de renouvellement en carburants alternatifs des collectivités et des débats européens sur les objectifs de réduction de CO2 d’ici à 2030, les Assises visent à mieux éclairer utilisateurs et décideurs sur les différentes technologies.
 
« La problématique du choix est, par trop souvent, axée sur les aspects techniques des énergies. Or, ce sont plutôt les usages et le territoire qui s’avèrent être les véritables critères différenciant » rappellent les organisateurs de l’événement qui ont souhaité réunir en un seul en même lieu les filières biogaz, électrique et hydrogène.
 
S’inscrivant dans la continuité des deux premières éditions, organisées en 2016 et 2017 en Vendée, cette édition 2018 prend une dimension résolument nationale. Elle se déroulera le 15 novembre prochain au sein des locaux de l’ADEME[2], hôte et partenaire de l’événement, à Sophia-Antipolis où siège le service Transports & Mobilité.
 
Des utilitaires légers aux poids-lourds en passant par les bus et les navires, l’événement abordera toutes formes de mobilité sans oublier l’enjeu clé de l’infrastructure. Destinées aux professionnels et aux collectivités, les Assises se dérouleront en deux temps. La matinée sera consacrée à l’existant avec de nombreux témoignages d’acteurs et de territoires précurseurs tandis que l’après-midi s’attèlera à répondre aux problématiques concrètes de mises en œuvre, évoquant notamment les questions liées aux financements et aux perspectives de chaque filière.

La mobilité gaz au cœur des débats

Présente aux côtés des filières électrique et hydrogène, la mobilité gaz sera largement mise à l’honneur. Côté financement, l’ADEME[3] reviendra sur les résultats des derniers appels à projets tandis que la région Auvergne Rhône Alpes évoquera les dernières évolutions du programme précurseur GNVolontaire[4].
 
Les utilisateurs seront également nombreux à témoigner. En charge du programme bus 2025 de la RATP, Nicolas Cartier réalisera un point d’étape sur le plan de déploiement des bus GNV[5] en Ile-de-France tandis que Pizzorno présentera son engagement précurseur dans le domaine des bennes à ordure ménagères fonctionnant au gaz naturel.
 
Les Assises seront aussi l’occasion de revenir sur les initiatives menées en PACA. La région évoquera ainsi sur l’étude présentée il y a quelques mois tandis que la PME varoise Beltrame présentera l’utilisation du gaz pour sa flotte d’autocars.
 
Les infrastructures seront également au cœur des débats. Alors que Pitpoint et Proviridis présenteront leurs approches multi-énergies, l’ADEME[6] et GRTgaz[7] réaliseront un point d’étape sur la dynamique française en matière de déploiement. Incarnant le dynamisme territorial des syndicats d’énergie, le SYDEV évoquera quant à lui sur ses projets de stations GNV[8] et bioGNV[9].
 
Tout aussi importantes, les infrastructures privées feront également l’objet d’une table-ronde dédiée. Sera notamment évoquée la question de l’équipement des dépôts de bus ou de poids-lourds. Comment adapter l’existant ? Avec quelle réglementation ? A quels coûts ? Des questions essentielles auxquelles répondra GRDF sur toute la partie GNV…

Michael TORREGROSSA

Source : https://www.gaz-mobilite.fr/actus/gnv-3e-assises-nationales-carburants-alternatifs-sophia-antipolis-2086.html

Partager

Laisser un commentaire :