Comment la transition énergétique pourrait créer 45.000 emplois dans les Hauts-de-France d’ici 2050

20 Minutes 20 Minutes - il y a 29 jours

Illustration de panneaux solaires — JS Evrard/ SIPA

A l’horizon 2050, différentes mesures énergétiques pourraient créer plusieurs dizaines de milliers d’emplois en Nord-Pas-de-Calais et Picardie…

Dans les Hauts-de-France, la troisième révolution industrielle a déjà commencé. Rebaptisée Rev 3,[1] elle est au cœur de la 12e édition du Forum Mondial pour une économie responsable[2] qui se déroule chaque année à Lille.

Parmi la multitude de thèmes abordés entre acteurs économiques, politiques et citoyens, il y a celui de la transition énergétique. Dans la région, un rapport vient d’établir qu’à l’horizon 2050, pas moins de 46 600 emplois nets (différence entre création et destruction) pourraient être créés dans ce domaine.

La méthanisation pourrait créer jusqu’à 11 000 emplois

« On est uniquement sur la réhabilitation du patrimoine existant, du développement des énergies renouvelables les plus opérationnelles et sur la mobilité à savoir les déplacements de personnes. On n’est pas sur la totalité du spectre énergétique qui est beaucoup trop vaste. Mais on s’est concentré sur des sujets qui renvoient à des spécificités régionales », explique Hervé Pignon, directeur Hauts-de-France de l’Ademe[3] (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’energie).

Parmi les axes forts étudiés, celui de la méthanisation. Cette technique, issue de déchets organiques, permet de produire du méthane utilisable (biogaz). Elle emploie aujourd’hui 300 personnes dans la région. Mais d’ici quinze ans, ce chiffre devrait exploser.

« On arrivera à 11 000 emplois d’ici quinze ans et ce chiffre est tout à fait réaliste. Cette méthanisation implique le monde agricole mais aussi le monde industriel pour fabriquer des unités de méthanisation et il y a aussi de la maintenance », explique Philippe Vasseur[4], président du Forum mondial de l’économie responsable.

Xavier Bertrand mise sur la CCE pour financer des projets

Sur le papier, tout paraît simple. Mais reste quand même une question essentielle : comment financer cette transition ? Président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand [5]a déjà une petite idée sur la question.

« Ça tient en trois lettres : CCE. C’est la Contribution climat énergie (mesure fiscale qui donne un prix aux émissions de CO2). Le gouvernement a décidé de l’augmenter. Je ne demande pas à l’augmenter mais à bénéficier d’une part de cette CCE pour financer les projets Rev 3. A terme, elle va passer de deux à huit milliards d’euros pour toute la France et il y aura forcément une part qui reviendra aux Hauts-de-France. Et dans ces conditions, on pourrait nous laisser le choix des opérations avec le préfet de région ce qui nous permettrait d’aller plus vite. Voilà un exemple très concret », explique l’ancien ministre.

Ne reste plus qu’à passer de la théorie à la pratique pour amorcer comme il faut cette troisième révolution industrielle. 


Francois Launay

Source : https://www.20minutes.fr/lille/2355455-20181016-lille-comment-transition-energetique-pourrait-creer-45-000-emplois-hauts-france-2050

Partager

Laisser un commentaire :