Bus GNV : Plus de 1.000 Mercedes Citaro NGT déjà livrés dans le monde

Gaz-Mobilité Gaz-Mobilité - il y a 21 jours

Présentée en 2015, la version fonctionnant au gaz naturel du Mercedes Citaro a été produite et livrée à plus de 1.000 exemplaires à travers le monde. Elle sera bientôt assemblée dans une usine de la Meuse, en Lorraine.

AGIR

Les Cars d’Orsay dans l’Essonne, les agglomérations de Bourges (18), Nancy (54), Poitiers (86), Toulouse (31) font partie des premiers clients de Mercedes[2] a avoir commandé et reçu les premiers exemplaires du bus GNV[3], dérivé du best-seller Citaro déjà écoulé à plus de 50.000 exemplaires sur 2 générations du modèle. Mais c’est à Chartres (28), dans le cadre du Salon Agir qui s’est déroulé les 7 et 8 novembre dernier, que le seuil des 1.000 unités GNV livrées dans le monde a été symboliquement franchi.

12 mètres

D’une longueur de 12 mètres dans sa version non articulées, le Citaro NGT existe en 2 ou 3 portes pour une capacité de transport respectives de 104 (29 places assises + 75 debout) et 106 passagers (26 places assises + 80 debout). Son moteur M 936 G, de 6 cylindres en ligne, d’une puissance de 222 kW, et d’une cylindrée de 7,7 litres, peut, comme pour les versions diesel, recevoir un dispositif mild hybridation qui permet de réduire la consommation en carburant. Ce bus dispose « d’une carrosserie à ossature avec carcasse annulaire périphérique et renforts en diagonale offrant une protection optimale en cas de collision latérale », indique Mercedes[4].

Ligny-en-Barrois

Ces informations techniques que nous venons de rappeler, les techniciens de l’usine de Ligny-en-Barrois, installée à quelques kilomètres de Bar-le-Duc, dans la Meuse, les connaissent sans doute déjà. C’est ici que le Mercedes[5] Citaro NGT s’apprête désormais à être assemblé, pour de premières livraisons dans le courant 2019. Ouverte en 1981, cette unité de production ne cesse de progresser, avec une évolution encore plus marquée ces 2 dernières années.

« Nous avons complètement transformé la zone de production et regroupé les deux lignes d’assemblage existantes en une seule, nettement plus efficace », commente Pascal Mertz, responsable de la production sur place.

Un million d’euros

La nouvelle organisation permet une plus grande flexibilité, aussi bien au niveau du nombre de véhicules à monter, que de l’ajout d’équipements spécifiques demandés par les clients. Elle a été rendue possible grâce à un investissement de Daimler supérieur au million d’euros. En 2017, les 447 collaborateurs ont assemblés 1.179 véhicules, - soit 136 de plus qu’en 2016 -, principalement des Bus Citaro diesel, mais aussi des autocars interurbains et scolaires Mercedes[6]-Benz et Setra. Si le premier effet de cette injection financière a été de rendre l’usine plus performante dès 2017, l’objectif du groupe est plus ambitieux : préparer l’usine de Ligny-en-Barrois « à l’arrivée sur les chaînes de véhicules équipés de modes d’entraînement alternatifs », précise Mercedes[7].

Une des plus modernes d’Europe

« Notre usine de Ligny-en-Barrois fait désormais partie des sites de production d’autobus/autocars les plus modernes d’Europe », assure Joerg Wolf, directeur du site. Le tiers des volumes 2017 était destiné au marché français. « Ici, la production s’intègre parfaitement dans le réseau européen de Daimler bus », poursuit Joerg Wolf. L’unité meusienne assure une qualité de travail équivalente « à celle des sites de production partenaires de Mannheim, Neu-Ulm ou Istanbul », conclut le dirigeant.

Philippe SCHWOERER

Source : https://www.gaz-mobilite.fr/actus/bus-gnv-plus-de-1000-mercedes-citaro-ngt-livres-monde-2124.html

Partager

Laisser un commentaire :