A Londres, les bus de la RATP roulent à l'électrique

Challenges Challenges - il y a 21 jours

Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, inaugure le 15 novembre le premier dépôt de bus électriques du groupe à Londres.

En pleine polémique sur les bus diesel à Paris, la RATP a inauguré à Londres son premier dépôt de bus 100% électriques.

Il n’y a pas qu’à Paris que la RATP doit faire passer ses bus à l’électrique. A Londres, l’ex régie du métro parisien via sa filiale RATP Dev exploite 1.258 des 8.700 bus en livrée rouge qui circulent dans la capitale britannique et qu’elle va devoir également progressivement transformer en bus propres. Or de ce côté de la Manche, pas de polémique sur le diesel. Comme Anne Hidalgo, son homologue londonien, Sadiq Khan (Parti Travailliste) veut convertir la flotte des bus londoniens d’ici à 2037. « C’est un peu plus tard qu’à Paris (en 2025), mais l’enjeu est de taille », rappelait Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, jeudi 15 novembre, au cours d’une visite à Shepherd’s Bush, le premier dépôt situé dans l’ouest de Londres à disposer de bornes électriques.

Pour l’heure, 36 bus électriques sont exploités par le groupe français sur les 136 qui circulent dans Londres, où le marché est ouvert à la concurrence. Même loin devant le leader britannique Go Ahead, le transporteur français est le cinquième opérateur au Royaume-Uni, son deuxième marché à l’international. A Londres, les Français se sont montrés pragmatiques et ont choisi des bus chinois (BYD) assemblés par le britannique Alexander Dennis Limited (ADL) pour fournir les bus et leurs batteries. 

Pauline Damour

Source : www.challenges.fr


Partager

Laisser un commentaire :