A Rouen, un plan d'action pour les mobilités douces

La tribune La tribune - il y a 8 jours

SMART CITIES 2018. Le Prix MOBILITÉ a été remis à la Métropole Rouen Normandie pour son Initiative "Normandie mobilité pour tous". Le prix est parrainé par RENAULT.

La Métropole Rouen Normandie est l'autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire mais doit également penser la mobilité au-delà de ses limites institutionnelles et en particulier à l'échelle de l'aire urbaine. L'ambition de la Métropole est de porter une transformation radicale de la façon de se déplacer. Dans cette perspective, le projet Normandie mobilité pour tous vise à assurer une continuité totale des déplacements et à diminuer significativement l'usage de la voiture individuelle en opérationnalisant l'intermodalité et la mobilité multimodale. Il s'agit pour cela de favoriser les mobilités actives et donner à l'usager les moyens d'agir de manière plus autonome sur sa mobilité.

Réduire l'impact environnemental et physique de la mobilité

Ce projet entend également réduire l'impact environnemental et physique de la mobilité par la maîtrise des consommations d'énergie et des émissions de polluants. L'objectif est de réduire la congestion automobile en produisant des indicateurs adaptés à destination des différentes catégories de décideurs, y compris les usagers finaux, sur les effets de leurs actions, grâce à l'exploitation réactive des données. La finalité est également de réinvestir l'espace public pour d'autres usages que ceux de la mobilité.

La Métropole élabore un plan d'action qui permettra d'agir à toutes les échelles du territoire en faveur des mobilités douces. Dans les centralités et les zones denses, le but est de développer de nouveaux usages de l'espace public par un rééquilibrage des modes de transports en agissant à la fois sur les vitesses et sur la structuration et la lecture même de la rue. L'enjeu majeur reste de favoriser l'usage du vélo pour les déplacements du quotidien et notamment pour les déplacements domicile-travail, en sécurisant les trajets et en déployant des infrastructures cyclables de façon à faciliter l'utilisation du vélo pour des déplacements pouvant aller jusqu'à 7 à 8 km.

Source : https://www.latribune.fr/regions/smart-cities/a-rouen-un-plan-d-action-pour-les-mobilites-douces-799304.html

Partager

Laisser un commentaire :