Ile-de-France : pour être plus écolos, certains bus rouleront au biogaz

Le Parisien Le Parisien - il y a 8 mois

Le dépôt de bus de la Stivo à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise) fait partie de ceux qui seront convertis au biogaz d’ici le premier semestre 2020. DR/Nicolas Vercellino

Ile-de-France Mobilités investit 34 M€ pour accueillir 600 bus propres dans ses dépôts dès 2020, en vue d’une conversion totale aux bus propres d’ici à 2030.

Montrer l’exemple pour aller vers des énergies plus écologiques. Voilà l’objectif que s’est fixé Ile-de-France Mobilités (IDFM), en votant courant décembre la conversion de neuf dépôts de bus permettant d’accueillir 600 véhicules propres au premier semestre 2020. Evaluée à 34 M€, cette première étape va permettre de faire rouler près de la moitié des autocars franciliens au biogaz, notamment sur des longues distances.

Issu de la fermentation des déchets ménagers et agricoles, ce gaz naturel rejette dans l’atmosphère 15 à 20 % de dioxyde de carbone en moins que le diesel habituellement utilisé pour faire rouler les bus de la région. Il restreint aussi drastiquement l’évacuation de particules fines dans l’air.

Encourager ce type d’énergie
« On fait un pari sur l’avenir plutôt que d’attendre d’être contraints à de nouvelles réglementations, explique-t-on à IDFM. Nous avons la volonté de provoquer un effet de masse. » Car en convertissant une partie des bus de la région au biogaz d’ici à l’an 2030, l’organisme espère bien encourager le déploiement d’usines de méthanisation en France.

Julie Ménard

Source : www.leparisien.fr

Partager

Laisser un commentaire :