La RATP lance sa première application MaaS à Annemasse

L'Usine Digitale L'Usine Digitale - il y a 7 mois

La RATP lance sa première application MaaS à Annemasse © RATP Denis Sutton

Le groupe RATP a annoncé le lancement d'une application de Mobility as a Service (MaaS) à Annemasse. Pour l'instant l'application TAC Mobilités se focalise principalement sur la recherche d'itinéraire en temps réel, en regroupant transports en commun, covoiturage, taxi et places de parking. S'il est seulement possible d'y acheter des tickets de bus pour le moment, le groupe RATP espère l'enrichir dès le premier semestre 2019.

Le groupe RATP[1] a annoncé mardi 12 février 2019 le lancement de sa première application de Mobility as a Service (MaaS) dans la ville d'Annemasse (Auvergne-Rhône-Alpes). Concrètement, RATP Dev a "enrichi son application d'information voyageurs existante en termes de modes de transport couverts et de fonctionnalités", explique à L'Usine Digitale Cyrille Giraudat, directeur marketing et digital RATP Dev.

Covoiturage, taxi et places de parking sont visibles sur l'application TAC Mobilités aux côtés des réseaux de transports publics TAC (pour la ville d'Annemasse) et TPG (pour la ville de Genève) opérés par RATP Dev. Le groupe RATP a aussi ajouté la solution de billettique pour le réseau TAC. Il est donc possible d'acheter son billet de bus à l'unité ou un carnet de 10 tickets via cette application qui fournit principalement de l'information aux voyageurs quant aux différents modes de transport.

Une application naissante

L'application n'en est qu'à ses débuts et se focalise principalement sur la recherche d'itinéraire en temps réel. Si TAC Mobilités ne propose pas encore une expérience de MaaS complète à ses utilisateurs, le groupe RATP assure réfléchir à l'enrichir dès le premier semestre 2019 avec "de nouveaux modes de transport et un moyen de paiement, au-delà des transports publics", annonce Cyrille Giraudat sans donner plus de détails.

Voyant des applications comme Citymapper, permettant de calculer des itinéraires, prendre de plus en plus d'ampleur dans les grandes villes, les acteurs du transport se lancent aussi dans ce type d'application en y ajoutant une solution de billettique. OUI.sncf développe un Assistant personnel de mobilité[2] qui permettra de payer différents modes de transport. Entre VTC, vélo en libre-service, taxi, solution de parking et bus… les noms des premiers partenaires devrait être annoncés au printemps 2019[3]. De son côté, Transdev a lancé un "Compte Mobilités" en partenariat avec Mulhouse Alsace[4] Agglomération. Transports en commun, stationnement en ouvrage, vélos en libre-service, location de vélo longue durée et auto-partage sont réunis sur cette application et les utilisateurs reçoivent une facture unique à la fin du mois.

Le groupe RATP, de son côté, "réfléchit au déploiement de ce type de solution de façon assez systématique" dans les agglomérations où le groupe est présent, assure Cyrille Giraudat. Peut-être que l'opérateur annoncera le déploiement d'autres applications de ce type dans l'année ?

LÉNA COROT 

Source : https://www.usine-digitale.fr/article/une-premiere-application-maas-pour-la-ratp-a-annemasse.N805320

Partager

Laisser un commentaire :