Transports. La Bretagne et les Pays de la Loire ne veulent pas être oubliées

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 4 mois

Le port de Brest et le terre-plein des containers. | OUEST FRANCE

Édouard Philippe, le Premier ministre, vient de recevoir une lettre signée par les présidents des principales métropoles de Bretagne et des Pays de la Loire (Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire). Ces grandes collectivités lui demandent leur soutien pour qu’elles ne soient pas mises à l’écart des grands schémas de transport européens.

Emmanuel Couet, Christophe Béchu, François Cuillandre, Johanna Rolland et David Samzun, les présidents des métropoles de Rennes, Angers, Brest, Nantes et Saint-Nazaire, signent ensemble ce courrier à Édouard Philippe. Ils lui disent combien il est vital pour leur propre collectivité, mais aussi pour chacune de ces régions, d’être bien intégrées dans les grands schémas de transport, sur terre comme sur mer, dessinés à l’échelle européenne.

« En raison de la situation géographique du Grand Ouest, l’accessibilité ferroviaire, aéroportuaire, portuaire et logistique constitue un enjeu majeur de développement, de compétitivité et d’équilibre territorial pour les grandes villes de l’Ouest. Le fort dynamisme démographique et économique de notre territoire doit s’accompagner de solutions de mobilité performante lui permettant d’être pleinement connecté au reste de l’Europe » , soulignent-ils à l’intention du Premier ministre. Et ils ajoutent : « Le raccordement de la façade Atlantique française aux axes structurants européens est un enjeu majeur pour nos territoires, la France et l’Europe. »

La route la plus courte depuis l’Irlande
Pour cela, les élus font notamment référence aux textes signés récemment par le Premier ministre avec les présidents de la Bretagne et des Pays de la Loire.

À Rennes, le 8 février, Loïg Chesnais-Girard, le président de la Bretagne, avait donc validé avec Édouard Philippe le Pacte d’accessibilité. Et le matin, c’était au tour de Christelle Morançais, la présidente des Pays de la Loire, de parapher un Contrat d’avenir pour sa Région. Ces deux textes insistent sur l’importance des réseaux de transport pour le développement économique.

Ce courrier au chef du gouvernement plaide notamment pour les ports de Brest et de Roscoff afin qu’ils soient intégrés dans les principales routes maritimes de l’Union européenne. Surtout que le Brexit s’approche. Et c’est bien ce qu’indiquent tous les élus : « Le contexte actuel du Brexit renforce la nécessité d’offrir dès à présent à l’Irlande un raccordement à l’Europe continentale via la route maritime la plus courte par la façade Atlantique française. »

Didier GOURIN

Source : www.ouest-france.fr

Partager

Laisser un commentaire :