Un projet de "tram-train" pour faciliter les déplacements dans la vallée du Paillon

France Bleu France Bleu - il y a 10 jours

Test de tram-train nouvelle génération d'Alstom capable de circuler sur les réseaux urbains -illustration © Maxppp - PIERRE ROUANET

C'est un sujet de tension, depuis plusieurs années dans la vallée du Paillon, l'engorgement et la saturation des axes routiers. La métropole Nice-Côte-d'Azur propose aux élus du secteur un projet de "tram-train" qui pourrait voir le jour en 2026, du quartier Pasteur à Nice jusqu'à Cantaron.

L'objectif est de relier l'Est de Nice à la Vallée du Paillon grâce à une nouvelle offre de transport en commun plus écologique et plus efficace que les deux lignes de bus actuelles ou que la ligne SNCF Nice-Breil-sur-Roya. Le constat est qu'il "faut désengorger la pénétrante aux heures de pointe" rappelle le président de la Métropole Nice-Côte d'Azur, Christian Estrosi. C'est un projet d'aménagement de "tram-train" qui a été retenu lors d'une réunion avec les élus de la vallée du Paillon, jeudi à la mairie de Nice.

Le "tram-train" pourrait voir le jour en 2026 de Pasteur à Drap-Cantaron

Le projet de "tram-train" se découpe en deux parties : une partie tramway sur 4 km, depuis le quartier Pasteur à Nice, où arrive déjà le terminus de la ligne 1 du tram. Une nouvelle ligne, partira en direction de La Trinité, empruntant la rive droite du Paillon. Le "tram-train" desservirait le quartier de l'Ariane, Saint-André-de-la- Roche, puis le pont Anatole France. Sur les 3 km restants, le "tram-train" empruntera les rails SNCF de la ligne Nice-Breil-sur-Roya pour rejoindre la gare de Drap -Cantaron où un parc relais sera aménagé afin de garer son véhicule. 

Le "tram-train" circulera sur une voie unique avec des aménagements de croisement précise-t-on. La majorité des terrains pour aménager la voie sur la partie métropolitaine appartiennent déjà à la métropole.  Quelles seront les fréquences de ce tram-train ?  Pas plus d'informations pour le moment. 

Le projet a été salué unanimement par les maires de la vallée du Paillon, contents de la solution choisie. Il faut rappeler que 42 000 véhicules circulent chaque jour sur l'ensemble du bassin, 2400 véhicules aux heures de pointe le matin entre la pénétrante et la route métropolitaine 2204, puisque plus de la moitié des habitants de la vallée travaillent dans la métropole. 

Le coût du projet est estimé à 190 millions d'euros. La métropole est en pourparlers avec la SNCF pour trouver un accord, "il conviendra d’obtenir un financement de la région et de la communauté des Pays du Paillon voire du département", précise Christian Estrosi. 

43 600 personnes pourraient emprunter ce tram-train chaque jour, selon les estimations. "Nous pouvons imaginer une livraison du tram-train en 2026", s'avance le président de la métropole. 

Des aménagements de court terme pour améliorer les déplacements 

A plus court terme, il y aura des aménagements : au Carrefour Garigliano, un nouveau couloir de bus pour améliorer l’insertion depuis la pénétrante Nord;  le gabarit du pont route de Turin sera augmenté pour améliorer le passage des poids-lourds vers l'A8; un giratoire sera aménagé en remplacement des feux actuels au carrefour de la pénétrante du Paillon, pont Anatole France et Bd de l’Ariane pour fluidifier la circulation.

Marion Chantreau

Source : https://www.francebleu.fr/infos/transports/un-projet-de-tram-train-pour-faciliter-les-deplacements-dans-la-vallee-du-paillon-1559831463

Partager

Laisser un commentaire :