Des bus électriques en service à Valence le 1er juillet

France Bleu France Bleu - il y a 3 mois

Les bus pourront accueillir jusqu'à 90 passagers. © Radio France - Xavier Ponroy

La ligne Cité 1 sera équipée de bus entièrement électriques et à partir du 1er juillet. C'est la première fois en France qu'une ligne 100% autonome en énergie est mise en place.

On pourrait se demander si le moteur est bien allumé. Les bus bleus de Citéa, bientôt actifs sur la ligne Cité 1 -qui traverse Valence du nord au sud- ne font pas un bruit. Les conducteurs ont d'ailleurs reçu une formation pour améliorer leur vigilance au cas où des piétons n'entendraient pas le bus arriver. "On ne sait pas forcément si on a calé ou pas" sourit Laurent Monjale, l'un des 190 chauffeurs à avoir été formé. Pour savoir si le moteur est bien en marche, c'est un voyant qui donne l'indication. 

Une batterie dernier cri

De même, une conduite plus souple est conseillée, afin de permettre d'économiser au mieux la batterie. Celle-ci peut d'ailleurs se recharger, lors des phases de décélération. 

"Avec une conduite douce et adaptée, on peut amplifier de 30 à 40 % la durée de vie de la batterie sur une journée." - Edouard Henaut, le directeur de Transdev, l'entreprise qui exploite le réseau de transport entre Valence et Romans.

Cette batterie de 350 kWh pèse près de deux tonnes et demies, réparties entre la toiture et l'arrière du véhicule. 

580 000 euros par bus

Cette batterie représente tout de même environ un tiers du prix d'un bus, soit près de 190 000 euros. Chaque bus vaut en effet 580 000 euros. En tout, la mise en place de cette ligne 100% verte aura coûté 7,9 millions d'euros, dont deux millions apportés par la Région Auvergne Rhône-Alpes.  

"Origine France garantie"

Un prix important, mais les élus se targuent de posséder une flotte "origine France garantie". L'entreprise Heuliez est en effet originaire des Deux-Sèvres, où ont été conçus et produits les véhicules. Les batteries viennent pour leur part de Chasseneuil-du-Poitou, dans la Vienne, tandis que l'usine Iveco d'Annonay a réalisé les châssis des bus

Nina Valette

Source : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/des-bus-electriques-en-service-a-valence-le-1er-juillet-1560282252

Partager

Laisser un commentaire :