Le Havre. Trois bus électriques mis en service dans l’agglomération

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 5 mois

Le bus électrique, lors de la tournée inaugurale au départ de Montivilliers. | OUEST-FRANCE

Depuis 2014, la communauté urbaine se penche sur les technologies alternatives à la motorisation diesel pour convertir, sur une dizaine d’années, la flotte de son réseau de transports composé de 140 bus.

La communauté urbaine Le Havre Seine Métropole vient de faire l’acquisition de trois bus électriques. Livrés par le constructeur espagnol Irizar, ils ont été mis en service, en avril, sur les lignes 5, 10 et 13. Chaque recharge de batterie, au dépôt, leur procure une autonomie d’environ 200 km.

Lors de la présentation officielle, jeudi 20 juin, Daniel Fidelin, maire de Montivilliers, a rappelé, en sa qualité de vice-président en charge de la mobilité, « la volonté de la communauté urbaine de répondre à la loi sur la transition énergétique ». Ainsi, les renouvellements, pour moitié à partir de 2020, et en totalité après 2025, seront des véhicules propres. L’incidence budgétaire est conséquente puisque le coût va de 250 000 €, pour un bus à énergie fossile, à 1 million d’euros.

La fréquentation des bus en hausse
Lors de la boucle inaugurale, à partir du pôle multimodal de Montivilliers, les participants ont pu apprécier l’absence de vibrations et de décibels dans le bus électrique. Jean-Baptiste Gastinne, président du Havre Seine Métropole, a fait remarquer « un confort pour les conducteurs et une limitation des nuisances pour les riverains ». Il a souligné « l’engagement fort de l’État dans ce programme d’investissement de plus de 2 millions d’euros ».

La sous-préfète du Havre, Marie Aubert, a confirmé « l’acte fort de collaboration entre les collectivités et l’État qui participe pour 75 % à l’investissement dans la transition énergétique »

L’augmentation de 30 % de la fréquentation des lignes de transport LiA de l’agglomération, entre 2012 et 2018, est pour les élus un encouragement à poursuivre les tests avec toutes les sources d’énergie. C’est l’ambition du programme « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ».

Source : www.ouest-france.fr

Partager

Laisser un commentaire :