La loi mobilités, en progrès mais peut mieux faire

L'Usine Nouvelle L'Usine Nouvelle - il y a 15 jours

La loi d’orientation des mobilités (LOM) est une première depuis la fameuse loi d’orientation des transports intérieurs (Loti), publiée le 30 décembre 1982. Autant dire que depuis le gouvernement Mauroy, le transport était considéré comme quantité négligeable par l’État.

Résultat : une hausse sans précédent de l’utilisation de la voiture, un transport routier de marchandises qui écrase les autres modes et un réseau ferroviaire en déliquescence, à l’exception de la très grande vitesse. La LOM votée le 18 juin a fait l’objet d’âpres discussions et de milliers d’amendements. Elle devrait être approuvée définitivement fin juillet, après un passage devant la commission mixte paritaire. Le projet, porté par la ministre des Transports, Élisabeth Borne, faisait suite aux Assises de la mobilité. Grand moment de débats, qui a accouché d’une "boîte à outils", les Assises ont mis l’accent sur les transports du quotidien trop longtemps oubliés, le pouvoir donné aux collectivités de devenir autorités organisatrices et la place des nouvelles mobilités (plan vélo, voitures électriques...). Le gouvernement a prévu d’investir plus de 27 milliards d’euros sur deux quinquennats dans les infrastructures, avec une remise à niveau des réseaux ferrés et routiers et le renouvellement des trains Intercités. Depuis, le texte a été enrichi de règles pour lutter contre la jungle des trottinettes en free floating. En revanche, les mesures adoptées pour réduire la pollution, avec les zones à faibles émissions (ZFE), paraissent bien timides et les élus ont reculé devant la pression des Gilets jaunes sur la limitation de vitesse à 80 km/h. Le parti présidentiel n’a pas réussi à imposer un forfait mobilités obligatoire, ni le port du casque pour les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes électriques. Et le kérosène ne sera pas taxé. La conscience écologique des députés a ses limites... 

OLIVIER COGNASSE

Source : https://www.usinenouvelle.com/article/la-loi-mobilites-en-progres-mais-peut-mieux-faire.N858320

Partager

Laisser un commentaire :