L’UGAP lance une commande groupée pour l’achat de 1000 bus à hydrogène

Avere-France Avere-France - il y a 3 mois

Afin d’agréger les demandes, la centrale d’achat public propose aux collectivités une démarche commune d’acquisition de bus à piles à combustible. Une étape supplémentaire vers les 1 000 bus à hydrogène voulus par Mobilité Hydrogène France à horizon 2023.

Officialisée lors des journées hydrogène dans les territoires organisées les 10 et 11 juillet derniers à Marseille, l'initiative de l'UGAP vise à regrouper un maximum de collectivités autour d'un cahier des charges commun pour l'acquisition de bus à hydrogène. Similaire à celle lancée en 2011-2012 dans le domaine des utilitaires électriques, la démarche vise à la fois à stimuler la demande, à réduire les coûts et à mobiliser les constructeurs.

« La motorisation électrique s'est largement développée pour les deux-roues et les véhicules légers. Pour les transports en commun nous proposons des modèles hybrides et électriques. Aujourd'hui, il est naturel que l'UGAP, qui vend plus de 25 000 véhicules par an, s'intéresse à une nouvelle technologie hydrogène qui relève d'une stratégie écologique autant qu'industrielle » explique Jean-Marc Borne, directeur des achats techniques.

En route vers les 1 000 bus à hydrogène

Pour Mobilité Hydrogène France, cette annonce vient renforcer les objectifs fixés dans une feuille de route visant à déployer 1 000 bus à hydrogène à horizon 2023. Pour ce consortium crée au sein de l'AFHYPAC[1], l'association française de l'hydrogène, il s'agit d'une étape essentielle pour une véritable « mise à l'échelle » de la filière.

« Pour répondre aux impératifs environnementaux et de lutte contre la pollution, nous voulons que les bus hydrogène deviennent une option comme les autres pour les collectivités qui renouvellent leur flotte » détaille Valérie Bouillon Delporte, Vice-Présidente de l'AFHYPAC[2] et porteuse du projet. « Nous souhaitons aussi encourager le développement d'une offre française, et ceci suppose de donner aux constructeurs des perspectives intéressantes de marché sur les quatre prochaines années décisive » précise-t-elle.

VIG'HY : un observatoire pour le déploiement français

Au-delà de cette annonce autour du bus à hydrogène, l'AFHYPAC[3] a également officialisé le lancement de son observatoire de l'hydrogène.

Construit autour d'une carte interactive accessible sur le site internet www.vighy-afhypac.org[4], VIG'HY s'appuie sur les remontées de l'ensemble des acteurs de la filière. Il permet de suivre l'intégralité des projets en cours ou à venir sur l'ensemble du territoire français.

Dans le domaine de la mobilité, VIG'HY propose notamment de suivre l'évolution du réseau de stations. Pour chaque installation, l'outil indique le niveau d'accessibilité de la station, sa date d'ouverture, le niveau de pression disponible et les types de véhicules pouvant s'y ravitailler.

Illustrations : Safra / VIG'HY

Source : http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=7667

Partager

Laisser un commentaire :