FlixBus veut prendre de l'ampleur en Occitanie

La tribune La tribune - il y a 1 mois

FlixBus veut devenir un acteur complet de la mobilité en Occitanie. (Crédits : Flixbus)

Arrivée en France et à Toulouse en 2015 grâce à la loi dite "Macron", la compagnie FlixBus ne cesse depuis de développer son activité en Occitanie. Au cours de l'été 2019, elle a lancé 17 nouvelles lignes d'autocars et vient de se porter candidate pour gérer une liaison ferroviaire Paris-Toulouse. Par ailleurs, l'entreprise aux bus verts compte lancer une offre de covoiturage au cours du 1er trimestre 2020.

En Occitanie, comme sur les routes des autres régions françaises, il est difficile de rater ces bus, aux couleurs verte et jaune orangé, visibles de loin... Ces véhicules appartiennent à la compagnie FlixBus, qui a émergé en France dès 2015 grâce à la loi dite "Macron", favorisant leur développement sur des lignes de plus de 100 kilomètres. Depuis, leur essor a été fulgurant.

"La région Occitanie est un territoire-clé pour nous car c'est une région avec beaucoup d'activités et de nombreuses villes importantes comme Toulouse, Montpellier, Nîmes, Perpignan, etc... Par conséquent, c'est un grand lieu de passage et de connexion pour nos clients, notamment pour ceux se dirigeant en Espagne ou au Portugal. On peut la qualifier de vrai hub et c'est pour cette raison que nous y avons beaucoup investi depuis notre arrivée en France", confie Yvan Lefranc-Morin, le directeur général de FlixBus France.

Des investissements toujours d'actualité. Rien que pour la saison estivale 2019, la compagnie a annoncé le renforcement de 19 lignes qui transitent par la région Occitanie, dont la création de six nouvelles, avec des fréquences plus importantes et la création de nouveaux arrêts. Parmi eux, on retrouve l'aéroport Toulouse-Blagnac et Millau pour ce qui est de l'ancienne région Midi-Pyrénées. Du côté de l'ex Languedoc-Roussillon, des arrêts ont été lancés à Palavas-les-Flots, Carnon-Plage, La Grande-Motte, Le Grau-du-Roi et Canet-en-Roussillon.

Le bus, le train et bientôt le covoiturage...

Résultat, l'offre de FlixBus dans la région Occitanie est en augmentation de 30 % par rapport à l'été dernier. Cela peut s'apparenter à un vrai coup de fouet sur son activité, mais cela peut aussi être interprété comme une réponse à BlaBlaCar qui vient de lancer son service de voyage en autocar BlaBlaBus, avec des lignes au départ et à l'arrivée de Toulouse.

"BlaBlaCar vient sur le marché des cars en ayant racheté il y a quelques mois la compagnie OuiBus, filiale de la SNCF. Dans les faits, donc cela ne change pas l'offre en face à nous", tient à réagir Yvan Lefranc-Morin, dont l'employeur a acquis de son côté la compagnie Eurolines de Transdev en mai dernier.

Parallèlement, FlixBus via sa maison-mère FlixMobility compte bien marcher sur les plates-bandes de BlaBlaCar également. Ainsi, le leader du voyage en autocar en France (58 % des parts de marché selon l'Arafer) va lancer au 1er trimestre 2020 un service de covoiturage totalement gratuit pour ses usagers afin de compléter son offre de bus en Occitanie et en France.

Enfin, le groupe qui a transporté plus de 100 millions de personnes depuis sa création en 2013 selon lui vient de se porter candidat auprès des autorités compétentes pour obtenir la gestion d'une liaison ferroviaire entre Toulouse et Paris, en vue de l'ouverture à la concurrence du marché en janvier 2021. Si son dossier est retenu, FlixMobility proposera 2 liaisons par jour et par direction "à des prix très agressifs bien inférieurs à ceux proposés par la SNCF aujourd'hui", promet le dirigeant.

Par Pierrick Merlet 

Source : https://toulouse.latribune.fr/entreprises/business/2019-08-19/flixbus-veut-prendre-de-l-ampleur-en-occitanie-825974.html

Partager

Laisser un commentaire :