Conjoncture : l’activité du transport routier dynamique en 2018

Actu-Transport-Logistique.fr Actu-Transport-Logistique.fr - il y a 3 mois

Le volume réalisé par le pavillon tricolore mesuré en tonnes-kilomètres sur le territoire national et à l’étranger, a cru de 3,4 % pour atteindre 173,3 milliards de tonnes kilomètres. (Crédit photo DR)

L'une des dernières notes de conjoncture du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire passe au crible l’Activité du transport routier en 2018. Si les volumes progressent, l’activité des entreprises fléchit, notamment en termes de tonnages transportés.

Un exercice 2018 plutôt encourageant, du moins si l’on s’en réfère à l’une des dernières notes de conjoncture [1]du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire sur l’activité du transport routier[2].

En effet, le volume réalisé par le pavillon tricolore mesuré en tonnes-kilomètres sur le territoire national et à l’étranger, a cru de 3,4 % pour atteindre 173,3 milliards de tonnes kilomètres. "La reprise amorcée en 2016, qui mettait un terme à quatre années consécutives de repli, se poursuit, mais l’activité ralentit par rapport à 2017 (+ 7,6 %)", nuance néanmoins l’étude.

Hausse du transport national

Le transport réalisé pour compte d’autrui s’accroît de 1,1 % en 2018. "Sa part est passée de 85,3 % de l’activité totale en 2008, juste avant la crise économique, à 76,1 % en 2018", précise le SDES.

En compte propre, l'exercice s'est inscrit dans la continuité puisque l’activité progresse pour la sixième année consécutive avec + 11,3 % en 2018 contre + 2,7 % en 2017. En 2018, le transport national représente 93,4 % du TRM effectué le pavillon tricolore. Son activité augmente de 3,9 % en 2018. À l’international, l’heure semble plutôt au recul, avec - 3,6 %.  

Les marchandises groupées les plus transportées

En termes de tonnage, "le solde des entrées diminuées des sorties demeure négatif et même s’accroît", résume l’étude. Une chute impactée par une baisse 5,6 % de l’activité sur longue distance, alors que sur les courte et moyenne distances les progressions respectivement 11,8 % et + 3,6 %.
Côté chargement, c’est toujours les marchandises groupées qui restent en haut du classement en termes de tonnes-kilomètres (17,6 % de l’ensemble) puisque leur transport augmente de 4,5 % (après + 14,9 % en 2017).

L’activité des entreprises recule en 2018 

Avec 89,1 milliards de tonnes-kilomètres en 2018, l’activité des entreprises diminue de 7,4 % par rapport à 2017."Elles effectuent 51,4 % de l’activité du pavillon français, soit une baisse de 6 points en un an. Leur part était de 72,2 % en 2008", précise l'étude. En cause : une chute de 9,4 % des distances parcourues en charge par leurs véhicules et de 6,1 % de celles parcourues à vide. 

Autre explication avancée pour expliquer cette tendance : des tonnages transportés qui fléchissent de 5,7 % en 2018. "Au total, l’activité des entreprises exerçant principalement du transport diminue de 7,8 %. En 2018, les entreprises n’appartenant pas au secteur des transports réalisent 45,7 % de l’ensemble des tonnes kilomètres (39,9 % en 2017) et voient leur activité progresser de 18,4 %", observe le SDES.

Par DIANE-ISABELLE LAUTRÉDOU

Source : https://www.actu-transport-logistique.fr/routier/conjoncture-lactivite-du-transport-routier-dynamique-en-2018-520938.php

Partager

Laisser un commentaire :