Keolis dévoile son étude internationale sur la mobilité

Mobilités Magazine Mobilités Magazine - il y a 24 jours

Sur 6 600 personnes interrogées dans le monde par Ipsos pour le compte de Keolis, 83% estiment que les technologies simplifient leurs déplacements. Ce chiffre est l’un des enseignements de l’étude Keoscopie international dévoilée en juillet 2019.





C’est une étude à grande échelle qu’Ipsos a mené pour le compte du groupe Keolis. En juillet et août 2018, l’institut de sondage a interrogé 6 600 personnes réparties dans 37 zones urbaines de 15 pays et 4 continents. L’objectif : analyser l’usage et la perception des nouvelles technologies, les habitudes de déplacement et l’impact du digital sur la mobilité.

Pour l’opérateur de transport public cette démarche a pour objectif de mieux répondre aux attentes des voyageurs et de construire des politiques de mobilité sur mesure. Premier enseignement : au niveau mondial, 89% des personnes interrogées sont équipées d’un Smartphone. En sachant que ce taux d’équipement varie selon les pays. Ainsi, le taux s’élève à 99% à Shanghai, 87% à Paris, 88% à Lyon, 86% à Londres et 79% à Rotterdam.

Autre chiffre : 70% des interrogés possédant un Smartphone utilisent au moins une fois par mois des applications pour se déplacer. Elles recourent à la technologie pour consulter des cartes (61%), rechercher un itinéraire (53%), consulter l’horaire du prochain départ (46%), rechercher des horaires (45%) et être informées via des notifications et alertes (45%)

 

Fracture numérique

Néanmoins, Keolis constate qu’une fracture numérique subsiste assortie d’un sentiment d’être rapidement dépassé par les nouvelles technologies, y compris chez les plus connectés.  32% des personnes se déclarent « digimobiles ». il s’agit de personnes ultra-connectées, complètement à l’aise avec un smartphone et qui l’utilisent pour la quasi-totalité de leur activités quotidiennes. En France, 28% des personnes interrogées se placent dans cette catégorie.

Toutefois, si la majorité des « digimobiles » estiment que les technologies jouent un rôle essentiel pour simplifier leurs déplacements, près de la moitié d’entre eux a le sentiment qu’ils pourraient être dépassés au regard de la vitesse d’évolution des technologies.

A l’inverse, 20% des personnes interrogées se déclarent « offline ». En clair, elles utilisent leur téléphone portable uniquement pour téléphoner, envoyer des messages et éventuellement prendre des photos. Cette proportion s’élève à 5% en Chine et à 30% à Montréal.

 

​Nouvelles mobilités

L’usage des nouvelles mobilités est favorisé par la technologie. Les utilisateurs de VTC, vélos, trottinettes, segway, monoroue, hoverboard mais aussi les covoitureurs utilisent davantage les transports en commun : 70% au moins une fois par semaine contre 51% pour l’ensemble de la population.

Ces personnes sont plus « digimobiles » que la moyenne (42% contre 32%) et ont des rythmes de travail et d’études plus variables que la moyenne (66% contre 54%).

 

Plus de fréquence et de confort attendus

Si le niveau de satisfaction concernant les transports en commun est élevé (41% des usagers du métro et 36% des usagers du bus), deux attentes majeures ressortent de cette étude : 45% des personnes sondées souhaitent une amélioration des fréquences de passage (y compris le week-end et le soir) et 40% désirent une amélioration du confort.

 

Par Christine Cabiron

Source : https://www.mobilitesmagazine.com/keolis-etude-internationale?utm_campaign=81fefe15-a29c-4950-8435-731551b82f1f&utm_source=so&utm_medium=mail&cid=0cce144d-325f-4b7c-b6d4-ccf6d4164893

Partager

Laisser un commentaire :