La crise n’épargne pas le tRv. De quelle action clé pouvez-vous témoigner ?

Mobilités Magazine Mobilités Magazine - il y a 1 mois

Paru dans Mobilités Magazine Autocars n°7

Je parlerai de l’assurance. Non pas parce que le gouvernement semble vouloir exercer une pression sur les compagnies ; je renvoie aux récentes déclarations du ministre de l’Economie faisant état d’une chute vertigineuse, et logique, du nombre d’accidents (puisque nos concitoyens empruntent très peu leur voiture). Mais parce que l’Assurance est une des thématiques essentielles chez REUNIR. En ce moment, et avant toutes les autres. Même si elle n’est pas la seule (je renvoie aux précédentes parutions dans MMA). 

L’exemple remarquable et atypique constitue REUNIR Assurance mérite en effet d’être cité à l’aune de son efficacité ces dernières semaines. Et je salue, au passage, Bernard Massardier et Eric Bogaert, notre directeur des opérations, sans lesquels tout ceci ne serait pas possible, pas comme ça en tout cas. 

Il faut savoir que REUNIR dispose d’un Cabinet de Courtage captif de l’Association (et de sa filiale REUNIR Services) dont le but exclusif est le service aux adhérents en utilisant la « mutualité » qu’ils constituent. Unis, nos adhérents sont plus forts. Contrairement aux autres cabinets de Courtage, l’actionnaire unique de REUNIR Assurance (REUNIR Services) n’attend pas après les distributions de dividendes mais réinvestit les résultats dans des actions de prévention pour contenir la sinistralité des adhérents (CASSIOPEE) et permettre à chacun de bénéficier de l’effet de « massification » que constitue le collectif des adhérents, permettant aux Assureurs d’étaler les crêtes de sinistralité sur un large échantillon. 

Avec près de 10 000 véhicules en parc gérés par REUNIR Assurance (un bon dixième de la flotte nationale), la diversification des Assureurs portant les risques assurés a permis, sans céder à la tentation du « papillonnage », en faisant changer les Assureurs d’un exercice sur l’autre de permettre à REUNIR Assurance, de mettre en place une action ciblée pour nos adhérents. Et elle semble plus avantageuse que tout ce que je peux lire, ou entendre, ici ou là. 

Ce mécanisme de mutualisation est un des buts de l’Association. Bien sûr, il faut faire preuve de pédagogie et surtout, de transparence. 

Eric RITTER Directeur Général de REUNIR
Partager

Laisser un commentaire :